Civil War
DW // 9 1.12 Nine
brigantija
Je crois que j'ai trouvé ce qui me gêne avec le prochain Captain America, Civil War.

Parce que le film me "gêne", dans le sens où je ne l'attends pas avec impatience, je n'ai même pas regardé la bande-annonce, et j'ai même blacklisté tout ce qui avait un rapport avec le film pour ne pas voir les posts dessus sur Tumblr. Pourtant j'aime bien les films Marvel, et j'aime bien Captain America.

D'abord il y a les conséquences des réactions complètement RI-DI-CU-LES du fandom à la sortie d'Age of Ultron. Certes, ce deuxième opus des aventures Avengersiennes était moins intense et maîtrisé que le premier, mais c'était tout de même un bon film, et toute la polémique sur le soit-disant "sexisme" de Joss Whedon est parfaitement risible (considérant notamment que ceux soulevant son écriture "problèmatique" étaient les mêmes qui le vénéraient post-Avengers). Après, qu'on aime ou pas ce qu'il a fait à Black Widow dans AoU ce n'était d'une part pas sexiste et d'autre part, en quatre films, c'est un petit peu la première fois que quelqu'un ESSAIE de raconter une histoire sur elle et son passé. Mais la vérité était que le fandom avait décidé à l'avance que Joss Whedon était un affreux sexiste et que AoU serait minable. Ils ont eu ce qu'ils voulaient, je suppose.

Ces réactions se sont accompagnées de comparaisons n'ayant pas lieu d'être avec le travail des frères Russo sur le Winter Soldier, qui si l'on en croit le fandom était la perfection même (combien de temps avant qu'ils se mettent à cracher sur eux ? Un an ? Deux ? Urgh). Ce qui n'était pas le cas, The Winter Soldier était un film solide et efficace. Il n'avait pas la même personnalité visuellement que le premier Captain America, ce qui est un peu dommage, mais il ne mérite pas les louanges exagérées du fandom en général. Bref tout cela a créé en moi une certaine frustration envers le fandom, et malheureusement parfois les fandoms abîment les oeuvres autour desquelles ils s'agglutinent. C'est malheureux mais c'est vrai.

Donc il y avait cela. Et puis il y a surtout ma véritable crainte : pourquoi mettre Civil War dans un film Captain America ? J'ai peur qu'on soit trop sur le point de vue de Steve Rogers et ses alliés et qu'on ait une vision un peu manichéenne et biaisée du problème. C'est d'autant plus délicat qu'honnêtement je suis team Stark ? Pas dans le sens où je pense que la "registration" est la solution, mais je suis beaucoup plus attachée au personnage de toute les façons. Iron Man c'est un peu mon petit favori parmi les Avengers, je suis très fan du jeu de Robert Downey Jr (surtout quand la plupart des acteurs castés dans ces films sont solides et correspondent bien à leurs personnages mais ne sont pas non plus des génies du jeu), et j'ai un peu peur d'être de son côté de toute façon et d'être agacée par un potentiel "Cap a raison et tout le monde craint" discours dans le film. Rien que d'y penser je me braque.

Future catastrophe, ou pas ?

J'aimerais bien plus m'en inquiéter, mais avec l'arrivée du nouveau Star Wars et de la nouvelle saison d'X Files, au final, qu'est-ce qu'on en a à foutre ? 

Teen Wolf vs The Good Wife
DW // I wish I knew how to quit you Tard
brigantija
Ouais je sais a priori, pas de rapport entre ces deux séries, mais ce sont un peu mais deux gros rendez-vous télévisuels du moment.

[Saison 3 de Teen Wolf et 5x15 de The Good Wife]The Good Wife est un bon drama, avec un bon cast, et la qualité de l'écriture est constante depuis le début de la série. La saison 5 est particulièrement brillante puisque les scénaristes sont sortis des sentiers battus et de leur zone de confort.

Teen Wolf ... Teen Wolf est Teen Wolf. Ce n'est pas brillant mais la plupart du temps _ quand on oublie certaines débilités dans l'écriture _ la série est assez amusante et satisfaisante à regarder. Le fait est que j'ai toujours besoin d'une série de telefantasy sous le coude à regarder, et TW a rempli cette place, de façon assez inattendue. Pourquoi ? Je ne sais pas trop à vrai dire. Il y a de bonnes idées, un cast assez attachant et quand les scénaristes ont une bonne histoire à raconter, la série fonctionne vraiment bien. Il y a toujours des personnages sous-utilisés, d'autres complètement inutiles qui devraient mourir dans d'atroces souffrances (c'est vous que je regarde les Grumeaux), des storylines qui apparaissent pour disparaître sans explication et un certain problème de continuité (je ne me remettrai jamais du fait que la saison passée a introduit la petite soeur de Derek qu'il croyait MORTE et on n'a jamais eu la moindre explication sur la façon dont elle avait survécu ni sur ce qu'elle avait fait pendant les années de sa disparition et à présent que l'actrice est partie sur une autre série ... on ne sait toujours rien sur elle, ni pourquoi elle est partie, ni où, et ce n'est qu'un exemple d'amorces de storylines qui disparaissent dans les cieux).

Le fait est que malgré ses gros défauts et ses grosses faiblesses, Teen Wolf est une série plaisante à regarder. J'aimais même beaucoup la saison 3b jusqu'à la semaine dernière. Certes, il y avait des trucs débiles (la storyline Peter/werecoyote, l'existence des Grumeaux, le fait qu'Allison, Isaac et Derek n'ont aucune storyline, l'existence des grumeaux, le père de Scott qui n'intéresse personne et dont on ne veut vraiment pas de sa storyline pourrie de père absent qui revient pour demander le pardon de son fils (NE LE PARDONNE PAS SCOTT), l'existence des grumeaux, l'introduction prématurée du nouveau deputy dont j'aime pas la tronche et qui est visiblement là pour la saison 4 alors pourquoi perdre du temps sur ses scènes ? Sans déconner, ce type est un nouveau Jackson/Grumeaux). Mais il y avait aussi des choses bien, l'introduction de Kira et de ses parents, toute la storyline de Stiles est absolument terrifiante car un perso très aimé et particulièrement aimé pour son esprit est possédé par une entité malicieuse dont le seul plan est de semer le chaos, le jeu de Dylan O'Brien, le character development de Lydia qui apprend à devenir une héros et développe ses pouvoirs dans des séquences souvent très imaginatives et intéressantes, etc.

Honnêtement le bon avait tendance à excuser le mauvais.

Et puis la semaine dernière Allison est morte. Et la pillule ne passe plus et soudain tous les défauts de la série et tous les trucs qui agacent depuis le début de la série, sautent au visage. Je sais que Crystal Reed voulait quitter la série, et d'une certaine façon ça ne me dérange pas tant que cela se traduise par la mort d'Allison (elle est après tout une guerrière, et faire juste quitter la ville à Allison aurait été un peu dur à faire avaler considérant la position du personnage dans le marasme surnaturel hantant Beacon Hills sans compter le fait qu'on aurait logiquement perdu Chris Argent qui aurait suivi sa fille). Mais quand je compare à ce qu'a fait The Good Wife dans le dernier épisode en date ... J'ai juste envie de huer les scénaristes de Teen Wolf.

Certes c'est peut-être injuste de comparer ces deux séries qui n'ont pas le même ton, ni le même genre et ne visent pas les mêmes résultats. Toutefois dans les deux cas, un acteur clé du cast désirait quitter la série, dans les deux cas l'équipe de scénaristes et les showrunners en avaient été prévus avant de plannifier leur saison, et le résultat est juste ... aux antipodes. Dans The Good Wife ils ont utilisé leur acteur à fond, lui donnant une storyline excitante pour ses 15 derniers épisodes et si son décès est un choc, au final dire au revoir au personnage est satisfaisant. Dans Teen Wolf, la pauvre Crystal Reed a eu certes des tas de scènes cools, mais au final aucune storyline, a été sous-utilisée, et le plus navrant est que sa scène de mort la résume en love interest de Scott, ce qui contredit tout ce qui a été fait avec Allison depuis la saison 2, qu'elle est plus que le love interest, qu'elle n'est pas là pour avancer la manpain du héros. Toutes ses scènes significatives dans la saison 3 ont été avec son père, Isaac et même Lydia. C'était juste déplacé de la faire mourir dans les bras de Scott et la scène fonctionne uniquement grâce aux acteurs.

Donc voilà. Je suis déçue. Je suis déçue parce que Teen Wolf a eu l'opportunité avec le départ d'un des membres clés du cast de chambouler les règles du jeu, de donner un coup de pied dans leur confort narratif et ils n'ont pas saisi cette chance. Et c'est rageant parce qu'Allison, brillante, complexe, courageuse, meurt stupidement et rejoint la longue liste de personnages morts dans Teen Wolf qui est quasiment exclusivement constituée de ... femmes. Alors que Peter, les Grumeaux, Deucalion et Gerard sont toujours en vie.

Badly done. Badly done, indeed. *drops the mic*

Arrow
DW // 10 3.11 Hermits United
brigantija
J'ai décidé sur un coup de tête de regarder Arrow. J'avais récupéré les épisodes pendant la diffusion de la première saison, sans jamais les regarder, ce qui m'arrive de plus en plus souvent parce que j'ai de plus en plus de mal à être divertie par la télévision. Peut-être que je ne regarde pas les bons trucs, mais honnêtement il est rare ces derniers temps que le pitch d'une série m'intéresse. Bref. Arrow. J'avoue que mon intérêt pour la série est à 15% parce que les superhéros sont cools et à 85% ma nostalgie Justin Hartley. Oui, Smallville était une série pourrie, et oui l'arc du Green Arrow partait dans tous les sens et oui je me rappelle surtout de lui pour toutes ses scènes shirtless gratuites et ... Euh ... Où est-ce que j'en étais ? Ah oui, Naked Oliver Queen. Que de bons souvenirs. Et puis récemment sur mon dash sur Tumblr j'ai vu beaucoup de gifsets de la série tentant de me persuader que Felicity Smoak était la plus mieux de l'univers et que Black Canary était une bisexuelle badass. Donc, oui, j'ai regardé Arrow. Verdict ? Pas renversant, mais suffisamment divertissant.

[Arrow S1 & S2 : le bon et le mauvais]Bons points :

- J'aime bien le character development du personnage principal. Oliver Queen est un peu un gros connard au début de la série. Il y avait clairement l'intention de la part des scénaristes d'en faire un personnage un peu edgy, moralement ambigü, et donc il débarquait à Starling City avec sa liste de gens à tuer pour venger la mort de son père, et il leur plantait des flèches dans la tronche à tire-larigot et il ne faisait pas de quartier. Et au fil des épisodes il se construit une petite équipe, et le fait de s'entourer de personnes qui sont foncièrement des gens bien, à savoir Diggle et Felicity, fait qu'il se calme un peu. Il ne tue plus systématiquement ses cibles, et commence à essayer de faire le bien dans sa ville au lieu de punir les gens de sa petite liste, il devient peu à peu un instrument de justice. D'ailleurs la liste disparaît complètement en saison 2, ce qui est une bonne idée parce que 1) ça devenait répétitif et 2) le final de la saison 2 ne rend plus la liste aussi nécessaire à l'histoire qu'avant.

- Team Arrow. Le schéma de la Team Arrow n'est pas super original, avec le héros, son sidekick musclé et sa girl friday/computer genius, mais ça fonctionne. Depuis que la Team Arrow s'est stabilisée dans le dernier tiers de la saison 1, l'ensemble est plus homogène, et le rythme de la série en devient plus naturel.

- Ils n'ont fridgé aucune femme ! Ils fridgent des hommes dans cette série ! Le moteur d'Oliver et de ses motivations dans la saison 1 est la mort de son père, et dans la saison 2 celle de son meilleur ami. YOUPI ! Et quand on croit qu'une femme est fridgée, généralement elle revient d'entre les morts. La seule exception étant Shado, et je suis toujours en colère à ce sujet donc je n'en parle pas.

- Walter Steel. C'est pas un personnage super important, mais je m'attendais tellement à ce qu'il soit maléfique, et qu'on découvre qu'il avait épousé la mère d'Oliver pour de sombres desseins et qu'il faisait partie de la conspiration secrète maléfique que j'ai été véritablement agréablement surprise de découvrir que c'était le contraire. Walter est un type bien, qui a épousé la mère d'Oliver parce qu'il était amoureux, et il n'a jamais eu aucun lien avec la conspiration secrète maléfique ! Et c'est grâce à lui qu'on a Felicity ! Une pluie de confettis pour Walter !

- Felicity Smoak. Ah, Felicity. Avec Felicity, Tumblr m'a fait un peu la même chose qu'avec Stiles dans Teen Wolf, à savoir qu'elle est tellement aimée que je m'attendais à ce que ce soit elle à leading lady de la série. Spoiler alerte : Felicity n'est pas la leading lady d'Arrow. Le personnage n'est même pas un régulier pendant toute la première moitié de la saison 1. Elle n'est même pas le love interest d'Oliver _ même si c'est un peu ambigü, surtout de son côté à elle, il est clair qu'elle regarde Oliver avec de grands coeurs dans les yeux, d'ailleurs le love interest d'Oliver est bizarrement divisé entre deux femmes qui sont un seul et même personnage dans les comics ce qui est un choix ... intéressant ? _ toutefois à mesure que la série avance elle prend de l'importance. Elle manque de backstory et de profondeur (cela dit c'est quelque chose qu'on peut reprocher à pas mal de personnages dans la série) mais je comprends aisément pourquoi elle est très aimée des fans. L'actrice est attachante, et elle a un très bon courant avec ... tout le monde dans le cast ? Je crois que Felicity est shippée un peu avec tout le monde d'après ce que j'ai pu retirer de mes brèves incursions dans le fandom. Le personnage est franchement drôle, avec ses remarques inappropriées aux pires moments, son parler rapide, et ses remarques sarcastiques ponctuelles. Elle est très brillante, et ultra-compétente, et d'ailleurs elle est un mélange de deux tropes : le computer/hacker de génie et la girl friday. Oui, Felicity est à la fois Neo et Pepper Potts. Si ça, ça ne vous donne pas envie de l'aimer ... Bref, vive Felicity. Felicity Rocks. Felicity représente aisément 85% des raisons qui me font regarder Arrow (vu qu'il n'y a pas Justin Hartley torse nu dans cette série).

- Black Canary: je ne sais pas encore quoi faire du personnage, mais pour l'instant je l'aime bien. Je réserve mon jugement à la fin de la saison, pour voir ce qu'il s'est passé avec elle dans les flashbacks, mais oui, a priori je l'aime bien. Sa relation avec Nyssa semblait sincère, si bien que j'ai grand espoir qu'elle n'est pas une "bisexuelle de télévision", et j'aime bien qu'on ne la mette pas en rivalité avec Felicity, en dépit du potentiel pour un triangle amoureux tragique. Et sa relation avec Sin est adorable. S'ils réparent sa relation avec Laurel, on aura alors un personnage féminin dans une série qui aura des relations diverses et saines avec des tas d'autres femmes, et ça me plaît.

- Le triangle amoureux forcé qui est devenu obligatoire dans toutes les séries de l'univers à présent *soupir* n'est ... pas si forcé que ça ? Disons qu'ils n'insistent pas trop dessus. Ce n'est pas aussi bien que les triangles amoureux de Teen Wolf qui sont traités avec une certaine maturité mais ... Grosso modo c'était assez agréable de voir Oliver faire son truc dans son coin et laisser son meilleur ami et l'amûûûûr de sa vie développer une relation saine sans vraiment s'en mêler ? Dommage que ça change en fin de saison 1, mais il avait l'excuse qu'à ce moment-là la relation de Laurel et Tommy partait en friches. Quant à la saison 2 il n'y a plus vraiment de triangle amoureux, dans le sens où Oliver semble avoir renoncé à Laurel ? Je ne sais pas, elle est encore importante pour lui, mais il a l'air d'en avoir fini ? Et il semble plus s'intéresser à Black Canary, ce qui est logique vu que Black Canary est normalement dans les comics son Vrai Grand Amûûûûûr ?

- Des guest stars ! PARTOUT DES GENS QU'ON CONNAÎT ! A TOUS LES EPISODES ! Simon Tam, River Tam, le pédophile de Prison Break, Captain Jack Harkness, River Song, Gaïus de BSG, Appollo de BSG, Lincoln de Fringe, etc, etc. Honnêtement ce n'est plus qu'une question de temps avant que Mark Sheppard ne fasse une apparition dans la série.

- Les scripts sont assez simples en général, rien de renversant, et ils utilisent beaucoup trop de flash-backs à mon goût, mais j'apprécie certains choix faits par les auteurs, notamment les nombreuses confrontations des personnages à l'échec. On ne gagne pas toujours dans Arrow, et ça donne un peu plus de tension aux épisodes.

- BARRY ALLEN ! Alors, ok, le truc c'est que la CW veut lancer une série centrée sur The Flash, et d'ailleurs un pilote est en train d'être tourné en ce moment même, mais avant cela, ils ont fait une sorte de backdoor pilot, où le personnage de Barry Allen est présenté dans un double épisode de la saison 2 de Arrow. Même si vous n'êtes pas intéressés par Arrow, je vous conseille de regarder ces deux épisodes (le 2.08 et le 2.09 me semble-t-il) parce que BARRY ALLEN EST ADORABLE. Il a un grand sourire fait de sunshine et de puppies, et c'est un geek complètement inoffensif, et on a un peu envie de lui et Felicity se marient et fassent des tas de bébés géniaux et adorkable. Malheureusement Felicity est devenue trop importante dans Arrow pour qu'elle finisse transférée sur Flash si une première saison est commandée, toujours est-il que Barry, avec ou sans elle, est un personnage très attachant, et son apparition dans Arrow m'a vraiment donné envie de donner sa chance à Flash si la série se fait. Il est complètement adorable. ADORABLE.


Mauvais points :


- Stephen Amell est moins joli à regarder que Justin Hartley. Et je trouve qu'il est moins crédible en pseudo-playboy/vigilante ? Il est super sérieux tout le temps parce que Arrow se veut "edgy" et pseudo-réaliste. Cela ne veut pas dire qu'il ne fait pas un bon boulot, c'est un héros solide, mais il ne m'intéresse pas plus que ça et ne me donne pas de feels. Donc ... Ouais.

- JACKSON DE TEEN WOLF EST DEDANS. EEEEEEEEEEW. Je n'ai pas grand-chose à dire sur son personnage parce que ... je ne sais pas trop ce qu'il fout là en fait. Je crois qu'il veut devenir un miniature!vigilante ? Il suit partout Derek Arrow pour devenir un loup-garou un héros lui aussi ? Je hais rarement un personnage de fiction au point de ne pas pouvoir voir la tronche de l'acteur, même dans une autre série. Mais ce mec, je ne peux pas l'encadrer. Donc je mets en avance rapide toutes ses scènes. Et vous savez quoi ? On ne loupe pas grand-chose ce qui m'amène à penser que son personnage est sans intérêt, de toute façon. BOOOOOOOOOOOO.

- Au moins les Grumeaux ne sont pas dans la série.

- J'aimerais beaucoup que les Grumeaux soient tués dans Teen Wolf mais si c'est pour les voir apparaître dans Arrow après non merci.

- Il y a un gros effort à faire sur les dialogues ? Ils paraissent souvent forcés. Et certains acteurs du cast étant un peu moyens, ça rend certaines scènes vraiment sans relief, sans intérêt.

- Ils ont eu Summer Glau pendant plusieurs épisodes et ses scènes étaient affreuses, son personnage pas intéressant, ses dialogues plats ... Cela faisait du mal de la voir dans un truc aussi chiant.

- PUTAIN DE FLASHBACKS

- Je hais les flashbacks

- J'en voudrai toujours à Lost d'avoir lancé cette mode des flashbacks dans les séries pour raconter des histoires parallèles à ce qu'il se passe dans le présent. C'est insupportable. Pas parce que le FB n'est pas un outil de storytelling intéressant, ça peut l'être, mais pas à tous les épisodes. Sans déconner. IL N'Y A PAS MATIERE A FB A TOUS LES EPISODES. C'EST IMPOSSIBLE. Cela a foiré dans Lost, cela a foiré dans Once Upon A Time et dans Arrow, c'est juste chiant. Sans déconner que c'est ridicule le nombre de personnes qu'Oliver a rencontré sur cette putain d'île déserte, et le nombre d'ennemis mortels qu'il s'est fait là-bas. Cela ne tient pas debout, on est forcés de voir des perruques affreuses constamment, et c'est chiant. Plus de présent. Plus de Diggle et Felicity. Merci, bye.

- Urgh.

- A bas les flashbacks !

- Laurel Lance. Mon dieu, mais qu'a bien pu faire l'actrice aux scénaristes pour qu'ils massacrent son personnage ainsi ? Cela me rend triste. Vraiment. Dans la saison 1 ça passait, mais dans la saison 2 ils lui collent une storyline infâme. J'ai cru que les scénaristes s'étaient réveillés quand Laurel commence à soupçonner Sebastian Blood, je me suis dit, ça y est, Laurel n'est plus un boulet parce qu'elle est à présent le seul personnage à savoir qui est le big bad n°2 de la saison mais ... non. J'ai l'impression qu'à présent qu'ils ont introduit Black Canary dans la série, ils ont leur parfaite Leading Lady et ne savent plus quoi faire de Laurel. Ce qui n'aide pas c'est que Katie Cassidy n'est pas une super actrice et du coup ... Ses scènes sont vraiment chiantes et déconnectées du reste.

- Toutes les storylines tournant autour des personnages ignorant la véritable identité d'Oliver sont assez laborieuses finalement. La pauvre Thea est coincée dans toutes ses scènes avec Jackson de Teen Wolf ce qui fait que je ne sais même pas trop ce qu'elle fait en ce moment vu que je mets toutes les scènes de Jackson en avance rapide. La mère d'Oliver avait une storyline intéressante en saison 1 mais à présent qu'elle s'est conclue ... Elle n'est plus intéressante du tout. Elle pourrait le redevenir si elle est élue maire dans le final ? Comme force antagoniste peut-être ? J'avoue que j'aime l'ambiguité du personnage, mais ils ne lui donnent rien à faire dans la saison 2.

Hmmmm voilà pour Arrow. Cela faisait vachement longtemps que je n'avais pas écrit de review ici. Choix étrange mais bon, j'avais envie de parler de quelque chose de fandomesque.

A la prochaine, LJ !



 

Bonne Année 2014 !
XF // Bored
brigantija
Hello à tous et une très bonne année !

J'espère que 2014 sera plus productive pour moi que 2013. Ce n'était pas une horrible année, mais je tourne en rond dans bien des domaines. Hum. Espérons un changement !

Je n'ai pas vraiment de bilan fandomesque à faire pour cette année ... Pas de coup de coeur, rien de particulièrement enthousiasmant dans les lectures, ou mes visionnages.

2013 restera l'année des petites surprises sympathiques et inattendues comme le Kickstarter pour Veronica Mars et The Lizzie Bennet Diaries. Les séries n'arrivent plus à me satisfaire, et je n'ai malheureusement pas eu le temps ni l'envie d'aller au cinéma fréquemment, si bien que j'ai vu très peu de films. C'est un peu un grand désert.
2013 est toutefois l'année où j'ai continué à explorer ma découverte des jeux vidéos et j'avoue avoir été très satisfaite de ce côté-là.
La trilogie Mass Effect m'a vraiment fait vibrer au cours des trois jeux, donc j'imagine que c'est mon fandom de l'année (quoi que le fandom en lui-même, du moins sur Tumblr, est terrifiant).

Pour 2014 je place mes attentes sur le film Veronica Mars, et la sortie de Dragon Age Inquisition. Mais c'est malheureusement tout !

Voilà, c'était juste un petit post en passant.

A la prochaine, LJ !

Jingle Bells Jingle Bells Jingle Bells *yawns*
VM // Mac
brigantija
HELLO LES AMIS !

Pourquoi commencer un post avec des lettres majuscules me direz-vous ? C'est une erreur. Et après je me suis dit que ça faisait une entame d'entrée énergiqe quoiqu'un peu agressive et j'ai décidé de garder.

PEUT-ÊTRE DEVRAIS-JE ECRIRE TOUTE L'ENTREE COMME CECI ?

Non ça fait un poil trop violent. Déjà que je n'écris pas beaucoup sur ce lj, je ne vais pas en plus vous gueuler dessus.

Alors une petite update ...

Je suis en vacances depuis vendredi soir. Donc bien évidemment, je suis malade depuis samedi matin. Yay. Je suis toujours malade dès que je suis en vacances. NON. Je proteste. Les vacances c'est fait pour se reposer, pas pour être malade.

Sinon ma famille du sud a débarqué et mon petit neveu m'accapare. Certes je le vois peu souvent, mais les "Tata Morgaaaaaaane" toutes les deux secondes pour jouer avec lui sur l'iPad ou avec ma peluche Pikachu (qu'il essaie de me voler mais non môsieur c'est ma peluche Pikachu, cadeau qu'on m'a fait quand j'ai eu mon bac et il reste chez moi, pas la peine de négocier ou de me dire que quand on ne se sert pas d'un jouet, il faut le donner aux autres).

J'ai fait tous mes cadeaux de noël, à peu près. Mon frère continue à faire son difficile. Donc je vais inévitablement fini par lui prendre le premier truc qui me tombe sous la main à la FNAC. Ou un coffret gourmand car son inner!Karadoc le rend heureux dès que quelque chose touche à la bouffe. Hum. On verra.

Quoi de neuf ? Donc dans ma dernière entrée j'avais lamentablement foiré mon NaNo. Je ne crois pas que je reprendrai cette histoire, mais j'aimerais bien réutiliser le pseudo-univers et certains des personnages que j'ai créé pour l'occasion. Mais comme quoi quand je me lance sans avoir de plan, je n'arrive vraiment pas à aller où que ce soit.

Je tourne un peu en rond autour de mon projet Black Moon. Mes corrections ne sont pas du tout satisfaisantes, ne sont jamais satisfaisantes, probablement parce que j'ai certainement inconsciemment de gros problèmes avec l'histoire telle qu'elle est. J'aime des choses. D'autres sont bancales. Je devrais peut-être supprimer certains personnages, et certaines sous-intrigues ? J'attends encore l'idée qui rendra le récit plus clair, et surtout l'idée qui arrivera à me convaincre que ça y est, l'histoire se tient, c'est suffisamment lisisble et intriguant pour que quelqu'un ait envie de tourner les pages. Je chercher l'Idée. Je la cherche.

Parallèlement, je ne sais pas si c'est le fait d'avoir replongé dans Tolkien avec la Tradition de Noël de ma petite maman et moi qui fait que nous sommes allées voir The Hobbit pendant notre journée courses de noël, (ce qu'on avait déjà fait l'année passée et qu'on avait fait chaque année qu'était sorti un nouvel opus de la trilogie du Seigneurs des Anneaux, d'où le côté traditionnel), ou si c'est mon également traditionnel mais plus solitaire marathon The Legend, mais j'ai des envies d'heroic fantasy en ce moment. Je suis en train de lorgner sur un projet sur lequel je travaille depuis des années ... Je n'y ai pas touché depuis deux ans ! Mais j'ai une folle envie de le remanier, de voir les passages que je pourrais garder, et d'essayer d'écrire un peu. Bref, j'ai des envies, j'ai des envies mais guère le temps. Famille, noël, crève, mes vacances seront déjà bien assez remplies.

A voir, à voir ...

J'aimerais bien parler de séries, comme au bon vieux temps, mais je ne suis pas tout à fait à jour ? Qu'est-ce que je regarde au fait en ce moment ?

- Il y a Parks and Recreation, mais qui est en hiatus depuis un bon moment, ce qui est parfaitement déprimant. L'actuelle saison est très plaisante même si je redoute le départ prochain d'Ann et Chris et un commencement d'essoufflement. A-

- Je regarde vaguement aussi The Mindy Project et New Girl, qui sont des séries certes plaisantes mais bien loin d'arriver à la cheville de la première en terme de satisfaction. B- à C+ selon les épisodes

- Je regarde Sleepy Hollow qui est une très mauvaise série mais dont j'aime énormément le cast. D+ dans mon cerveau, B+ dans mon coeur.

- Je regarde aussi pour une raison qui m'échappe Once Upon A Time, également une très mauvaise série et avec un cast bien moins attachant, mais j'éprouve une forme de curiosité malsaine vis-à-vis de cet univers certes original mais avec lequel RIEN d'intéressant n'est jamais fait. D-. Juste ... D-.

- The Good Wife est probablement la seule bonne série du moment. La saison 5 est tout bonnement parfaite pour le moment. Je me délecte de chaque épisode et j'attends la suite chaque semaine avec impatience. A+++

- The Vampire Diaries ne m'amuse plus du tout depuis l'année dernière. F.

- The Originals est une horreur, comme l'avait laissé présagé le pilote. Quel dommage. Ils ont trouvé le moyen de prendre trois des plus intéressant personnages de la série The Vampire Diaries avec trois des meilleurs acteurs et ... Nope. C'est très mauvais. D pour mon cerveau, F- pour mes larmes de déception.

- Agents of S.H.I.E.L.D. est également une déception mais certains épisodes ont retenu mon attention et m'ont même divertie. Donc j'ai décidé d'attendre la fin de la saison avant de livrer un jugement définitif sur la série. D'ailleurs je dois avoir deux ou trois épisodes de retard. Pas de note pour le moment.

Et ... Je crois que j'ai fait le tour ? J'ai déjà parlé de Doctor Who dans une entrée précédente. J'attends de pied ferme le prochain épisode. J'aimerais bien dire que je suis très impatiente de voir Matt Smith se barrer mais ce n'est pas le cas. Mon problème n'a jamais été avec Matt Smith mais avec Moffat. Capaldi, malgré mon énorme affection pour lui, n'y changera pas grand-chose.

Enfin bref, la télé est extrêmement ennuyeuse en ce moment. Je ne regarde sans doute pas les bonnes choses. Ou il y a une claire baisse de qualité. Qui sait ? Même en KDramas je n'ai pas été chanceuse, tous ceux que j'ai regardé dernièrement n'ont pas réussi à garder mon attention. Ils sont pourtant les pros des carrés amoureux sucrés, mais ... nada. La sauce ne prend pas.

Sur ces considérations bien troublantes, à la prochaine !

BOOOOOOOOOOUH YOU SUCK !
DW // I wish I knew how to quit you Tard
brigantija
Hello les gens !

Alors nous sommes le 30/11, dernier jour du NaNo, je ne suis qu'à 33000 mots et quelques et je n'arriverai pas à le finir ! La première fois depuis que je participe au NaNo que je ne finis pas mes textes à la con ! :( :( :(  VERY SAD.

J'étais pourtant bien partie mais ces deux dernières semaines j'ai eu des horaires AFFREUX au boulot, finissant souvent assez tard le soir et je n'avais pas l'énergie d'écrire, d'autant plus que le fait que j'ai complètement improvisé cette histoire faisait que je ne savais pas trop quoi écrire la moitié du temps ... OH WELL. Je continuerai sûrement l'histoire quand j'aurai un petit souffle d'inspiration. Cela m'a fait du bien de me distancer un peu de mon Projet Black Moon, sur lequel je vais me repencher. A noël. Pas avant noël. Là, c'est carrément pas la bonne période pour faire autre chose que dormir _ enfin essayer de dormir _ et regarder quelques séries.

Bon point de cet échec cuisant ? Je me suis plus proche sur le plan astral de Derek Hale. Dude, I feel you pain.

Sur cet aveu de *fail* complet (enfin semi-complet j'ai quand même écrit plus de 30000 mots), je vais revisiter le bon vieux temps et écrire quelques reviews !

Doctor Who, l'épisode des 50 ans :

J'ai cessé de regarder la série après l'horrible final de la saison 6 parce que ... eurgh. La saison 6 était tellement affreuse ! On a eu une mystical pregnancy *barf*, Amy est tombée enceinte sans le savoir et du fait de manipulations extérieures, a accouché semi-consciente, puis son bébé a été enlevé et ni elle ni son mari n'ont eu le droit de réagir à ces évènements traumatisants. Du tout. De toute la saison. Bref c'était à gerber. Ne parlons même pas de l'horrible storyline Twilight, avec River née pour tuer le Doctor et une fois "libérée" de ce lavage de cerveau ... continue de vivre sa vie autour du Doctor. Eurgh. Bref, toutes ces storylines répugnantes mélangées au fait qu'il n'y avait que trois ou quatre bons scripts potables hors de l'arc de la saison ont fait que j'ai laissé tomber la série sans regret.

Avec l'anniversaire des 50 ans de la série approchant et un guest de David Tennant et Billie Piper, je me suis laissée prendre par la nostalgie et j'ai repris la série. Je n'ai malheureusement rien à dire sur la saison 7. Elle n'était pas affreuse, juste pas ... mémorable. Les Ponds sont partis, ce qui aurait pu me rendre triste sauf qu'ils avaient déjà dit leurs adieux à la fin de la saison 6 et je n'ai pas trop compris pourquoi on les a fait revenir pour cinq épisodes avant de leur dire au revoir, une seconde fois ? Toutefois à part la storyline gratuite et pourrie sur leur divorce qui a duré exactement trois scènes dans le premier épisode, leur présence était plutôt agréable dans ces épisodes. L'épisode de leur départ était ridicule parce qu'encore une fois Moffat écrit sur des paradoxes temporels sans réfléchir et parce qu'il a réussi à ruiner les Weeping Angels, encore plus qu'avant (je ne me remettrai jamais de la stupidité de la Statue de la Liberté = Weeping Angel). Oh et ne parlons pas de River dans cet épisode ... Oui, ma chérie, le fait de vieillir est la pire chose qui puisse arriver à une femme, SURTOUT les filles, ne montrez JAMAIS à vos amoureux que vous avez mal, que vous vieillissez, que vous souffrez de détresse émotionnelle, car l'homme ne peut endurer vos petits problèmes de filles. *barf*

Qu'est-ce que je disais avant de m'énerver ? Ah oui. A part ça, ce n'était pas horrible. Juste ... En fait je ne me rappelle plus trop des épisodes et je les ai vus ce mois-ci ... Donc ... Euh ... Oui. Bon. Clara est charmante ? Enfin l'actrice est charmante mais comment dire, elle n'est pas très développée, et encore une fois Moffat a décidé de faire d'un personnage féminin un mystère ambulant parce qu'une femme apparemment ne peut pas être intéressante juste du fait de sa personnalité, elle doit être un gros point d'interrogation dont la vie tourne autour de celle du personnage masculin principal, sinon quel intérêt ? DUH. J'ai failli m'étouffer dans le final pendant le monologue de Clara quand elle dit "I was born to save the Doctor". Eurgh. Why.

Enfin bref, je n'avais pas vraiment fait la paix avec la série quand je suis arrivée à l'épisode anniversaire. Mais j'étais tout de même curieuse parce que Tennant ! Piper ! 50 ans ! C'est même passé en simultané à la télévision française, avec la VO disponible ! C'était noël quoi ! Qu'est-ce que c'était agréable d'ailleurs. Pourquoi toutes les séries ne passent-elle pas en France avec la VO disponible le jour ou un jour après la diffusion à l'étranger ? Je ne sais pas pour le piratage de films, mais ça règlerait à coup sûr le piratage des séries. Enfin bref. L'épisode. Faisons une liste :

- TENNAAAAAAAAAAAANT !

- Aaaw, Tennant.

- Soyons clairs, l'intrigue de Tennant était assez inutile ? Enfin l'histoire des Zygons était carrément accessoire dans l'épisode. Et pour montrer à John Hurt Doctor que son avenir n'était pas pourri, il y avait peut-être mieux non ? Sans compter qu'au final ça n'a servi à rien puisque Ten et Eleven sont ensuite venus l'aider à ne pas détruire Gallifrey donc ... Euh ... Zygons ?

- Elizabeth. D'un côté j'ai bien "aimé" que Moffat nous montre les dessous de la running joke sur le Doctor et sa relation avec la reine, évidemment, on comprend pourquoi elle était en colère contre lui, c'était un clin d'oeil sympathique mais ... Vraiment ? C'est comme ça qu'il écrit l'une des personnalités politiques les plus importantes de l'histoire ? ... Pourquoi ?

- En fait l'épisode aurait gagné à rester centré sur la Time War vu que c'était le vrai sujet. Et à la façon dont l'invasion des Zygons est réglée on se demande s'ils étaient vraiment un risque à la base parce que ... Ils sont restés plutôt inoffensifs.

- Mais Tennant ! Et son enthousiasme ! Son Doctor m'avait manqué.

- Très triste pour Billie Piper. Ils l'ont fait revenir pour jouer une ... interface. Euh ... Oui Moffat a vraiment du mal à laisser les personnages féminins être juste des personnes. Il doit y avoir un twist. Cela m'a rendue assez triste. Quel dommage.

- John Hurt Doctor était très bien mais le final de la saison 7 laissait présager, tout comme le mini-épisode avec Paul McGann, qu'il était un homme SOMBRE et un WARRIOR et que le Doctor avait honte de lui, etc, alors qu'au final il était plutôt adorable.

- Nine m'a manqué.

- Faire revenir Gallifrey : je crois que beaucoup de choses ont été écrites à ce sujet, sur Tumblr et ailleurs. Ce n'est pas que l'idée en soi soit mauvaise (disons au moins que c'est discutable) mais ... Cela fait un peu mesquin quand même de la part de Moffat de réduire à néant l'arc principal de l'ère RTD, sans compter de détruire la base du reboot. Pour une célébration des 50 ans de la série, le showrunner s'est arrangé pour mettre de côté entièrement toute l'ère classique de la série, et pour chambouler les fondements de tout ce qui a été fait dans le reboot avant qu'il prenne les choses en main. Pas très élégant.

- Et au niveau caractérisation, ça ne colle pas du tout avec Ten ? A la limite je veux bien croire qu'après plusieurs siècles Eleven a fait la paix avec l'époque trouble des Time Lords pendant la guerre et souhaite les sauver, mais Ten avant de mourir, et c'était la conclusion de son character arc, prend la décision de les tuer à nouveau parce qu'ils étaient dangereux et il ne pouvait pas les blairer, les Time Lords. Quand on sait que le Ten de cet épisode des 50 ans prend la décision de sauver (possiblement) les Time Lords et qu'en retournant ensuite dans sa timeline, une semaine après, il décide dans The End of Time de les tuer ... euh ... Ok ?

- Mais au final ce qui me gène le plus dans cette affaire c'est qu'encore une fois, Moffat n'a pas les cojones de laisser des personnages mourir. Il ne prend jamais de décisions difficiles dans son écriture. Tout le monde est sauvé, personne ne meurt jamais, tout est toujours bien qui finit bien ... Ce qui en soit n'est pas forcément une mauvaise chose, c'est le choix de l'auteur après tout. Ce qui me dérange plus c'est qu'à chaque fois qu'il écrit une histoire il fait monter la sauce, vous allez voir ça va être triste et sombre et vous allez pleurer et quelqu'un va mouuuuurir sauf que ... au final il ne passe jamais rien. Et faire revenir Gallifrey à la vie, effacer le gros traumatisme du Doctor c'est juste ... lâche. Moffat est un auteur qui manifestement ne veut pas se préoccuper des tourments de ses personnages au point qu'il refuse même de leur en donner. Et .. Ben on s'ennuie. Hum. Voilà.

- Conséquence néfaste immédiate de Gallifrey Reborn : euh apparemment l'arc de Capaldi sera de retrouver Gallifrey ? Nope. Boring.

- Sans déconner, le Doctor détestait les Time Lords.

- Cela dit, j'ai l'air de râler parce que, oui, dans le fond l'épisode était un peu bancal et je ne suis pas vraiment d'accord avec les décisions prises par le scénariste vers la fin mais ... Qu'est-ce que c'était fun à part ça. Je ne sais pas si c'est la nostalgie qui m'influence, mais je me suis beaucoup amusée pendant l'épisode. Cela m'a fait plaisir de retrouver les clins d'oeil à l'histoire de la série, Tennant et Piper m'ont fait plaisir, Hurt était très bon, Smith également, Clara ... toujours charmante quoique toujours sans personnalité. Les dialogues étaient drôles, c'était rythmé, il y avait de bonnes idées, j'ai squeeé en voyant Tom Baker (mais pourquoi pas McGann, l'autre Baker, McCoy et Davison ?), et j'ai plutôt passé un bon moment.

- Mais Moffat et son ego doivent clairement prendre la tangente. Cela suffit maintenant.


Et en fait j'en ai écrit une couche sur Doctor Who, donc je ne vais rien reviewer d'autre sur cette entrée. Une prochaine fois !

SY, F !

Breaking Bad
DW // 9 1.12 Nine
brigantija
Je viens de voir l'avant-dernier épisode de Breaking Bad.

Breaking Bad, bien qu'étant une de mes séries favorites, n'est pas un sujet que j'ai souvent abordé sur LJ, pas même quand je le mettais à jour régulièrement. Le fait est que c'est une série quasi irréprochable ? La qualité pendant six ans a vraiment été tellement constante, tant au niveau du jeu, de la réalisation, de l'écriture, la musique, la photographie, qu'à la fin de l'épisode tu ne sais pas quoi dire, à part que c'était brillant. Parfois époustouflant pour certains Wham Episodes. En même temps le tout est chapeauté par Vince Gilligan, aka mon scénariste favori de The X Files. Donc. Forcément.

Mais vous savez ces séries qui sont acclamées par la critique, qui font classe à regarder, ne sont pas celles dont on va forcément le plus discuter sur des blogs ou des réseaux sociaux, parce qu'il est dur de parler d'elles. Non seulement c'est dur, mais on ne peut pas vraiment se replier derrière la réaction classique du fanboy/fangirl. On ne prend pas vraiment de plaisir à regarder une série comme Breaking Bad. Enfin si, mais c'est un genre de plaisir particulier, le plaisir que l'ont peut éprouver en ayant ses pensées provoquées, ses émotions chamboulées. C'est une série très dure, où tous les personnages pivotent autour d'un tyran absolu, les thèmes sont lourds et le ton particulier de la série, avec ses silences, ses plans menaçants, ses dialogues glaçants en sous-entendus terribles, peut vraiment mettre les nerfs à vifs.

C'est particulièrement difficile de regarder la saison 5b actuellement diffusée, parce que ça y est, c'est la fin. Les auteurs se lâchent, ils veulent finir en beauté, et aucun membre du cast n'est sauf. Et certains n'ont même pas la chance d'être supprimés, et continuent à être torturés. Ces derniers épisodes je me suis retrouvée à regarder la série le coeur battant, la main devant la bouche pour m'empêcher de crier ou de gémir. Les fins d'épisodes me donnent envie de crier. Et il s'en est passé des choses affreuses ...

Je pourrais parler de Todd, mais je n'ai pas vraiment envie d'essayer de le cerner avec des mots. C'est assez fascinant de voir la naissance d'un monstre, cette saison, et en parallèle de voir la destruction de Walt (ou du moins on espère voir sa destruction, mais ne serait-ce pas vain ? Il va mourir de toute façon, ce qui laisse au spectateur la sensation désagréable que même si les auteurs décident de le punir, ce ne sera jamais suffisant). A côté Jesse est devenu un martyr à 100%. Il l'est depuis au moins trois saisons, mais cette fois-ci, c'est presque insoutenable de le voir se débattre dans sa merde. Jesse Pinkman c'est la Passion du Christ, il s'en prend plein la gueule, tant physiquement qu'émotionnellement, et ça fait mal à voir (oh hello le futur Emmy assuré d'Aaron Paul). Ne parlons même pas de Skyler, qui oscille entre victime et complice, détruite, terrifiée, enfin libre du joug de Walt mais devant faire face aux conséquences.

Le plus fascinant reste Walt. Ce qui est une attitude nouvelle pour moi. J'ai méprisé ce personnage dès le début de la série. Je n'ai jamais eu pitié de lui, et je ne l'ai jamais excusé pour ses actes. Et je ne l'ai jamais trouvé "badass". Et les fans qui ont ressenti tout ça pour lui ces cinq dernières saisons, généralement des dudebros qu'on retrouve sur Tumblr pour lancer des tas de remarques misogynes sur Skyler, je ne les ai jamais compris. Comme ces 4% des joueurs qui ont tué Mordin Solus de sang froid dans Mass Effect 3. Il y a des juste des gens comme ça ... Et que je me fasse bien comprendre, je méprise toujours autant Walt, la différence c'est qu'avant son seul intérêt à mes yeux était qu'il était l'élément perturbateur autour duquel se développaient les évènements et les personnages secondaires, qui eux captaient mon attention. Pour un personnage-icône, véritable tyran cherchant à tout contrôler, le héros ou plutôt anti-héros de l'histoire, sa fondation, il m'a finalement assez peu intéressée dans le cours de l'histoire.

Mais cette dernière scène dans le 5.15. Magnifique. Walt a toujours clamé haut et fort dès le début de la série, que tout ce qu'il faisait, c'était pour sa famille. Il a continué à le répéter cette saison, et le message a même été matraqué, presque comme si les auteurs voulaient nous convaincre. Regardez, il a assez d'argent alors il arrête de produire de la Blue Meth. Regardez, il ne veut pas faire de mal à Jesse et Hank même s'ils sont un danger pour lui. La semaine dernière, la scène épique du coup de téléphone où l'espace d'un instant Walt parle exactement comme les dudebros de Tumblr misogynes (message de Vince Gilligan qui a toujours réprouvé ces réactions) pour disculper Skyler, et rend sa fille qu'il avait kidnappée. Même dans l'épisode de cette semaine, où il semble sincèrement vouloir trouver le moyen de faire parvenir à sa famille son argent sale.

Mais tout n'est qu'illusion. Son avocat lui dit de se rendre, pour épargner sa famille, empêcher un procès à Skyler, la permettre de continuer à travailler et subvenir aux besoins de sa famille, etc. Il pourrait faire ça, affronter la musique, puisqu'il va mourir de toute façon. Mais non. Il refuse. Il part se cacher. Il les met dans la merde. Et le seul moment où il décide de sortir de sa cachette, c'est quand il voit cette stupide interview, de ses anciens partenaires qui l'humilient à la télévision, et la mention de la Blue Meth qui continue à être produite et est un succès jusqu'en Europe. Là, le monstre montre son vrai visage. Sa fierté. Il n'a jamais fait tout ça pour subvenir aux besoins de sa famille, il n'a jamais eu la moindre intention honnête. Tout se résumé à sa fierté, et à se prouver qu'il en a. Quel horrible personnage. Un personnage plus bas que tout, qui ment constamment, et plus pathétique se ment à lui-même. Fascinant.

Je tremble d'impatience de voir l'épisode final de la série. D'impatience et de peur. Et surtout d'excitation : je veux voir Walter White brûler en Enfer.

FLAIL
P&P // Lizzie & Darcy
brigantija
Episode 98 de The Lizzie Bennet Diaries les gars.

EPISODE 98.

*fangirling*


Hello 2006. It's Me Again.
VM // My OTP likes the Eighties
brigantija
OK DONC LE FILM VERONICA MARS VA CARREMENT SE FAIRE. GRÂCE A UN KICKSTARTER. PARCE QUE LES FANS DE VERONICA MARS SONT FORMIDABLES.


Et le cast est tout aussi formidable, comme le prouve cette vidéo : The Veronica Mars Movie Project by Rob Thomas — Kickstarter

YES. GOOD.

Sinon, la Fandom March Madness continue sur sa lancée, impitoyable, marchant sur les cadavres des fabuleux candidats qui n'ont pas passé les rounds précédents.

POUR CE QUI EST DE CE ROUND :

LESLIE KNOPE VS BRITTA PERRY
J'ai voté Britta parce qu'elle me fait un peu de peine, et parce que Leslie a gagné l'année dernière. Mais dans un cas comme dansn l'autre, ces filles sont cools.

KATNISS EVERDEEN VS HERMIONE GRANGER
URGH. Choix très difficile. Je vote pour Katniss parce qu'elle a une VIE DE MERDE et de toute évidence gagner la FFM changerait tout.

OLIVIA DUNHAM VS MARTHA JONES
NO. BAD DOCTOR WHO FANDOM GO AWAY. Sans déconner, laissez Olivia tranquille, faites-la gagner, ELLE LE MERITE.

JOAN WATSON VS PARKER
Deux ladies fantastiques. Encore un choix difficile. Mais Joan a déjà pratiquement gagné ...

[EDIT] LA PAGE DE Q&A DU KICKSTARTER EST MAGNIFIQUE


THIS. IS. WAR.
An // Illyria wishes to do more violence
brigantija
Ok, Fandom March Madness, je ne suis pas contente.

Martha Jones qui bat Natasha Romanoff ? NOT IMPRESSED.


Bon pour ce tour, en comédies je m'en fous un peu, mais Leslie Knope >>>>>> Liz Lemon et Britta Perry >>>>>> Miranda (... enfin au moins parce que Community est une meilleure série).

EN TEEN ... ARGH. D'UN CÔTE SCOTT MCCALL IS AN ADORABLE PUPPY MADE OF SUNSHINE. DE L'AUTRE. KATNISS QUOI. ARGH. Je vote Scott, parce que le pauvre chou n'a aucune chance face à Katniss. ET COMMENT DIRE NON A CETTE ADORABLE BOUILLE.


En Sci-Fi : OLIVIA DUNHAM FOR THE WIN. Et Sansa doit détruire Martha pour venger Black Widow (aka La Revanche Des Rousses)



Et en Drama, votons Parker et JOAN WATSON POUR QU'ELLE DETRUISE MARY CRAWLEY.



GOOD NIGHT. AND GOOD LUCK.

?

Log in